REFLEXIONS PESSIMISTES MODERNES ET RHETORIQUES REDHIBITOIRES SUR LA CONDITION HUMAINE

Ou le vain espoir de faire avancer les choses en les faisant tourner autour de soi-même

04 février 2007

JOSEPHINE BAKER

josephine_baker         Une époque, une beauté, une couleur, un charme, un sourire, une image, un symbole, une démarche, une spontanéité, une voix, le grésillement particulier et omniprésent en arrière plan de ses morceaux, et la certitude d'etre né trop tard...

        Voilà tout ce que m'évoque le nom de Joséphine Baker

       Malheureusement pour radioblog cela se résume à ça:

Dommage...

Posté par kikala à 20:51 - MUSIQUE - Commentaires [2] - Permalien [#]

réactions

    J'ajouterais une sensualité mutine.
    J'ai vu le premier film d'Eric Emmanuel Schmitt en avant première, Odette Toulemonde, et la BO du film est une ode à Joséphine Baker, on voit Catherine Frot se déhancher sur les musiques de Joséphine Baker, un vrai bonheur.

    une réflexion pertinente de Manu, 04 février 2007 à 22:44
  • c'est justement la BO de ce film qui m'a rappelé que je n'avais pas encore parlé d'elle.

    une réflexion pertinente de kikala, 04 février 2007 à 23:50

t'as un truc à dire?