REFLEXIONS PESSIMISTES MODERNES ET RHETORIQUES REDHIBITOIRES SUR LA CONDITION HUMAINE

Ou le vain espoir de faire avancer les choses en les faisant tourner autour de soi-même

11 octobre 2008

KIKALA II, LE RETOUR...

     Putain pas un post depuis le 19 fevrier 2007 mais qu'est ce que je fous moi!!
J'ai succombé a la routine, vaincu par la douce monotonie d'un quotodien sans surprise, endormi par la berceuse d'une vie de beauf rythmée par des activités aussi répétitives qu'insignifiantes, je suis cette grenouille qu'on place dans une casserole avec tout le confort moderne et qu'on fait chauffer à petit feu...

... jusqu'à l'ébullition!

     En effet je bouillonne à présent d'une rupture avec cette sécurité-somnifère ou je perds le contact avec le réel but d'une existance satisfaisante: hurler au monde qu'on est unique et qu'on ne se contentera pas d'aller dans son sens.

     Je n'ai cependant pas hiberné durant cette année et demi de silence, j'ai fait la connaissance de celle qui partage a present ma vie, celle qui me donne une bonne raison de rentrer chez moi le soir, celle dont l'unique presence suffit a calmer mais angoisses.
Cette rencontre est sans aucun doute a l'origine de l'endormissement suscité, celui la même qui me la fera perdre un jour si je bouge pas mon cul de feignasse.
J'avais oublié a quelle point le couple est un combat perpetuelle contre la monotonie, partager, se comprendre sans pour autant se mélanger et courir le risque de devenir une seule et même personne que l'idée de se diviser n'effleurerais même pas, le couple se doit d'etre schizophrene, il doit cultiver sa dualité, deux personnalités aussi différentes que dépendantes l'une de l'autre...

     J'ai également pris la sage décision de choisir quelle sera ma fin en passant mon permis moto, je viens en effet de m'offrir un exutoir d'acier sur deux roue, et quand je suis un peu ennervé je la pousse sur les routes de ma savoie adoptive, encore trop etrangère.

     Le voila le principale problème de ma condition de grenouille de laboratoire, je ne me suis pas assez socialisé dans ce pays, mes activités extérieures sont essentiellement individuelles, non par timidité ou réserve mais par choix, et voila ce qu'elle ne comprend pas: j'aime pas beaucoup les gens, ils attendent toujours quelquechose de vous, moi, j'attend rien de la part de personne et ceux qui l'ont compris ne m'en veulent pas de ne prendre contact avec eux que la veille de les voir.

    Enfin voila je pense avoir a présent ammassé assez d'incertitude pour annoncé mon retour sur la blogosphère, afin de satifaire vos curiosités perverses et malsaines, bande de voyeurs...

                

                     Chers amis bonsoir , et a bientôt...

    

Posté par kikala à 10:38 - AUTOPROMOTION - Commentaires [0] - Permalien [#]

réactions

t'as un truc à dire?